Starting block vers l’Atlantique nord !!

Jeudi 2 avril, 10h

Nous quittons la Martinique, le pilote auto est enfin arrivé, nous l’avons monté la veille. Après avoir fait le plein d’eau au ponton essence, Jordan nous largue les amarres. Nous l’avons rencontré pendant notre escale au marin. Il est skipper sur « Fia Ohea » un superbe sloop de 16m de la Trinité sur mer. Il rejoint bientôt le Pacifique et remonte par le Cap Horn!

ADR_0769

 

ADR_0761

Nous quittons le marin après y avoir passé plus de 20 jours, 30 miles nous sépare de Saint Pierre au nord de la Martinique. Voilà déjà un moment que nous n’avons pas envoyé toute la grand voile qui est maintenant gréée avec un troisième ris. Nos dernières navigations étaient plutôt musclées, je ne me sens pas totalement en confiance sur les manœuvres à effectuer. Trop de temps a coulé depuis notre dernière journée en mer, j’me sens rouillée ! Pier lui est comme un poisson dans l’eau, fière à la barre.

Le passage du rocher du diamant sous un soleil de plomb.

ADR_0779

ADR_0792

Au mouillage, on a le plaisir de retrouver Moussespics que l’on a pas revu depuis les Canaries. Du coup on traîne un peu plus longtemps que prévu. On se retrouve embarqué sur le catamaran de Marie Lisa, des amis Cherbourgeois de Moussespics. Une soirée qu’on est pas prêt d’oublier !

ADR_0812

Dimanche 5 avril, nous quittons le mouillage de Saint Pierre et mettons les voiles pour la Guadeloupe. 100 miles soit environ 24 heures de route. Quel navigation reposante ! Le canal entre la Martinique et la Dominique est calme, nous testons notre pilote qui se comporte plutôt bien. Une fois le canal derrière  nous, nous laissons la Dominique à tribord, privé de vent nous faisons route au moteur. La nuit tombe, on se traîne, privilégiant la voile au moteur on décide de s’arrêter quelques heures à Portsmouth en Dominique.

ADR_0856

ADR_0877

ADR_0854

ADR_0867

ADR_0886

Réveil 5 h, tête encore sur l’oreiller, j’me met à barrer. Dans la soirée, nous irons chercher notre équipier qui naviguera avec nous jusqu’aux Acores.  Et faut dire on ne pouvait pas rêver meilleur équipier, c’est notre amie Meli, marin pro qui navigue sur des voiliers depuis quelques années. C’est aussi avec elle et Pier que j’ai fais mes premiers miles dans les îles Anglo – Normandes. Après 3 jours à la marina à prendre du bon temps avec les copains et préparer le bateau nous faisons cap sur Antigua. 80 nautiques entre basse terre et la côte ouest d’Antigua. Le temps de prendre ces marques à 3, de reprendre le rythme des quarts et de se faire secouer d’un bord à l’autre. Une petite pointe de stress commence à pointer je sais que le retour sera plus technique et plus fatiguant.

ADR_0890

Nous sommes arrivés à Antigua dans le jolie mouillage de Deep Bay ou nous sommes que 3 bateaux. Nous flemmardons sur le pont, la navigation n’a pas était de tout repos. Les manœuvres se multiplient, un automatisme pour certains, une réadaptation pour d’autre … Le lendemain nous passons pas mal de temps dans l’eau, on profite, bientôt les températures vont baisser ! Nous plongeons sur une épave centenaire qui gît au milieu de la baie à moins d’un mètre d’eau. Assez impressionnant ! Il est temps de repartir vers Saint Martin l’ultime étape antillaise. De là on préparera notre approvisionnement et ferons les derniers réglages du bateau avant la transat.

ADR_0904

 

ADR_0913

ADR_0915

ADR_0928

CIMG2155r

CIMG2158r

2

4

IMG_0705

IMG_0713

IMG_0723

IMG_0757

Ça y’est, nous sommes plus que jamais dans les starting blocks nous entamerons dimanche 19 avril notre transat retour !! Voilà 5 jours que nous sommes au mouillage de Grand Case et nous sommes maintenant prêt. Les cales bâbord font gîter le bateau, alourdies par 6 kg de pâtes, autant de riz, des conserves à gogo, 100 patates et 200 litres d’eau. Pour les cales tribord c’est des litrons de rhum pour faire vivre la vieille tradition de la route du rhum ! On a aussi ressorti les polaires et les chaussettes qui vont vite redevenir indispensable. Plus de 2000 miles à parcourir soir 3600 km pour rejoindre l’archipel des Acores. J’avoue que j’aimerai déjà être arrivée… Grâce à l’iridium, on sera conseillé par un routeur professionnel qui nous enverra des infos météo en plein Atlantique et qui nous préviendra en cas de sales conditions. On sera aussi en contact avec d’autres bateaux avec qui nous pourrons échanger nos positions. Nous donnerons régulièrement des nouvelles à nos familles qui posteront quelques nouvelles sur le site tout au long de notre traversée. Enfin, je suis enthousiaste à l’idée d’être entouré de mes marins préférés ! 🙂

ADR_0940

Maintenant l’Atlantique nous attend, au moins 20 jours de tête à tête avec l’océan … Souhaitez nous bon vent !

On se retrouve aux Acores …

Publicités

5 réflexions sur “Starting block vers l’Atlantique nord !!

  1. Dommage ,nous nous serons pas vue à st Pierre,
    Je vous souhaite bon vent, bon trip et détend toi! tout va bien se passer;
    Véro

    • Bonjour Véronique,
      Désolé de ne pas avoir répondu avant. Nous avons fait que passer à Saint Pierre c’était un peu la course. Ce n’est que partie remise
      peut être qu’on se reverra à Saint Pierre dans quelques années … Merci de nous suivre. Pier et Audrey.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s