Transat Sao Miguel – La Trinité-sur-mer

20 juin 2015 10h35 :

Vent NE 6-9 nœuds, mer belle, ciel nuageux.

C’est Christine et Guy Marie qui nous ont largués les amarres en fin de matinée. Après un petit arrêt au ponton gasoil de Punta Delgada, nous quittons le port avec Moussespic. 

ADR_2572

21 juin :

Réveil sous un lourd manteau nuageux. Je me sens un peu mieux, j’ai passé 24 heures vaseuse. A bâbord, nous avons nos Moussespic, qu’on a du mal à quitter. Plus d’un mois non stop à partager nos repas, nos apéros, nos rires et nos pleurs à découvrir les Açores en stop, en bus, en break. Alors forcement, se retrouver  tout les deux, y’a comme un vide. Les interminables discussions de Max sur les bateaux vont finalement me manquer, le sourire et la bonne humeur de Manu sans oublier ces trois têtes de blondinets ! 

22 juin :

40° 24 N 24 ° 35 W, ciel dégagé, mer belle, 10 – 15 nœuds au portant. Eau : 18°C

Tôt ce matin, le vent s’est levé. D’abord timidement puis assez pour stopper le moteur. Nous touchons du portant, la mer est belle et pour le premier jour d’été nous avons un beau soleil. A l’Est Moussespic nous devance mais nous restons à porté V.H.F. Pier est entrain de remettre une poulie à babord pour faire passer l’écoute de spi (une voile d’avant très légère et très creuse hissée aux petites allures portantes). Les conditions sont idéales et cela nous permettra de nous rapprocher de Moussespic. Mais comme à chaque fois que le spi est de sortie, le vent se remet à monter, 15, 18,20,24 nœuds propulsant le Bellion à 9 nœuds. Pourtant même sous spi, nous avons du mal à rattraper Moussespic, qui finit par enrouler le génois pour prendre quelques images du bateau. Il est quand même le temps d’affaler le spi, la mer commence à se lever et le vent aussi. La drisse a lâché et a emporté le Spi, je me suis mise vent arrière pour que Pier récupère en catastrophe la voile avant quelle ne finisse dans l’eau. Petite frayeur passagère. Beaucoup de bateaux ont tenté d’égaler la force de Moussespic, aucun n’y est parvenu … 

ADR_2592

ADR_2595

23 juin : 

NNW 12 – 18 nœuds (au prés, bon plein) depuis 3 h du matin.

Je somnole au soleil, pendant que Pier sieste dans sa bannette. La nuit a été fatigante, bruine, changement en force et en direction du vent avec en prime une nuit noire et du trafic. Mais le moral est bon, nous faisons route directe pour le moment. Nous avons perdu tout contact avec Moussespic qui est monté plus nord. Nous prenons conscience que c’est notre dernière grande navigation, la fin du voyage est proche. 

DCIM100GOPRO

24 juin : 

SSW 12-15 nœuds (portant)

En direct de la croisière Atlantique ! Aujourd’hui le soleil monte dans un ciel sans nuage. La surface de l’eau est légèrement fripée. Il nous reste 800 miles et 360 miles sont derrière nous. Nous allons toucher du portant pendant au moins 4 jours. De quoi nous faire bien avancer et nous mettre de bonne humeur. Au milieu de ce calme paisible et ensolleillé, on pourrait croire que l’on fait route vers les Antilles. Mais le seau d’eau de mer pour laver mes cheveux ce matin m’a vite ôté le doute … 17 °C Après une nuit au moteur, on a transféré un bidon de 20 L de gasoil dans le réservoir.On a pu calculer notre consommation qui est de moins d’un litre à l’heure. Cela nous laisse de la marge, puisque nous avons embarqué 160 L. 

ADR_2605

ADR_2618

ADR_2635

ADR_2653

25 juin : 

SSW 18-25 nœuds mer agité et ciel couvert, génois 3 ris et grand voile 3 ris. eau : 15,5 °C

Après une nuit mouvementée, la journée promet le même sort … C’est toujours le même étonnement de voir la mer se transformer si rapidement. Hier nous prenions notre petit déjeuner à l’extérieur alors que ce matin je traine les pieds pour sortir le nez dehors. Une mer grise et épaisse nous entoure. Hâchée avec des vents rafaleux et une mauvaise houle qui secoue le bateau et fait souffrir la voilure. Et puis ça caille !!! Heureusement notre super régulateur nous permet de rester au chaud et d’éviter les vagues déferlantes. Au point de 12h, nous avons parcouru 130 miles en 24 h pas si mal.

26 juin : 

44°31 N 15°27 W Cap 71 ° W à WSW 10 nds voile en ciseaux + moteur.

Toujours le bon vent portant, ça mollit mais la Bretagne n’est plus très loin. La mer est redevenue belle, le soleil chaud, c’est le principal. A mi parcours, l’excitation est déjà bien présente. On espère être à la Trinité mercredi 1 juillet à 19 h, accueillis sûrement par Léa, Léo et « bibou » (la nièce de Pier). Nous aurons peut être aussi les parents de Pier ainsi que Camille et Pierre (qui ont fait la traversée Canaries – Cap vert avec nous).

28 juin : 

Il y a encore quelque minutes, nous étions sous un tapis de brume. Depuis ce matin, nous avançons avec langueur au moteur. Le vent s’est fait la malle. Heureusement ces deux derniers jours nous avons progressé à hauteur de 120 miles par jour. Nous pointons ce dimanche à 297 miles de Belle île. Nous restons sur nos gardes, depuis 2 jours, nous croisons de plus en plus de bateaux de pêche. Pour nous remonter le moral, on a eu droit à des visites de baleines. On les devinait au loin grâce à leur souffle puissant. Elles évoluaient souvent en groupe. Parfois elles étaient plus proches, et on les voyait sortir de l’eau. Il y en a une qui a plongé à 20 mètres du bateau ! Difficile de les avoir en photo hors de l’eau …

ADR_2663

29 juin : 

47°18 N 05° 43 W Cap au 60 au lieu du 90. E à ESE 15 nœuds.

L’Atlantique veut encore nous garder. Il est 23 h, cette journée parait interminable. Nous avons une panne moteur depuis ce midi. Pier, armé de patience a passé la journée à essayer de trouver le problème. La pompe d’eau de mer qui permet de refroidir le moteur ne débite plus d’eau de mer. A 90 miles de la Trinité, on se retrouve stoppé dans une pétole pendant plus de 6 h …  Le lendemain, Pier finit par trouver le problème. On a eu chaud ! Il voulait faire demi tour … Vous comprenez, un mécano de chez Bourbon qui n’arrive pas à réparer son propre moteur, remorqué au port ça craint ! 

C’est notre dernière nuit en mer, avant le couché du soleil, des centaines de dauphins sont venus nous remercier d’avoir passé nos vacances en Atlantique. Et en quelques minutes, on s’est fait encerclé par une brume abondante. Avec cette visibilité la nuit promet d’être longue. Les bateaux de pêche sont omniprésents. 

1 Juillet : 

C’est avec un ciel chargé de couleurs et de soleil que nous avons fait notre entrée dans la baie de Quiberon. Sous un accueil chaleureux, émouvant et triomphal !! Même si nous avons un peu peur d’être déconnectés, on est heureux de rentrer. Fièrs et soulagés de ramener le bateau en entier. Excité de revoir la famille, les amis … 

ADR_2679

ADR_2682

ADR_2686

ADR_2688

ADR_2698

IMG_8028

ADR_2699

IMG_1054

IMG_1065

ADR_2710

ADR_2722

IMG_1078

ADR_2733

IMG_8050

ADR_2737

DSCF4450

Voilà 4 jours que nous profitons des retrouvailles et de la superbe terrasse de Léa et Léo. Nous avons eu aussi la surprise d’avoir lulu et Nico rien que pour nous. Ils ont fait la route de Normandie pour passer 2 jours avec nous … merci les copains. Merci la famille Launay !

ADR_2794

IMG_1132

ADR_2745

ADR_2752 r

ADR_2757

ADR_2762r

ADR_2802

ADR_2771

ADR_2779 r

IMG_1141

ADR_2785

La boucle est presque bouclée, nous repartons demain vers la Normandie. Nous prévoyons un retour à Ouistreham entre le 11 et le 14 juillet. On vous redira la date et l’heure.

A bientôt …

La vidéo

 

Publicités

3 réflexions sur “Transat Sao Miguel – La Trinité-sur-mer

  1. Merci de m’avoir permis de vous accompagner pendant votre beau voyage. J’en ai pris plein les yeux. Je ne peux que vous souhaitez que la vie vous apporte encore de belles aventures à tous les deux. Je vous embrasse et que souffle d’images continue à nous donner de beaux moments. Jean Jacques.

    • Bonjour Jean Jacques,
      C’est avec joie que nous sommes arrivé hier soir à notre port d’attache, Ouistreham.
      On a encore du mal à réaliser, on est un peu déconnecté mais heureux !
      Merci beaucoup pour ton message qui nous donne du baume au cœur.
      A très vite sur Souffle d’images …
      Pier et Audrey.

  2. belles photos et vidéo très sympa! guillaume est à la moitié de la route açores scilly! il n’est pas préssé de rentrer à Cherbourg! bonne continuation!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s